Les Montagnes Hallucinées

Les Montagnes Hallucinées

de lecture - mots

Les Montagnes Hallucinées

Pour continuer notre aventure au sein du Mythe de Cthulhu, abordons aujourd’hui l’œuvre Les Montagnes Hallucinées. Comme L’Appel de Cthulhu, il s’agit d’un court roman de notre écrivain d’horreur et de fantastique préféré : Howard Phillips Lovecraft.

 

Les Montagnes Hallucinées, ça vient d’où ?

Le roman apparaît pour la première fois en 1936 dans le magazine de science fiction et fantasy des années 1930 : Astounding Stories.

H.P. Lovecraft a écrit initialement Les Montagnes Hallucinées en 1931.

Quand nous avons abordé L’Appel de Cthulhu, nous avons vu que les histoires de H.P. Lovecraft étaient souvent des témoignages ou des récits vu par les yeux d’un autre personnage.

Dans Les Montagnes Hallucinées, nous suivons le narrateur William Dyer, à la première personne. Ce personnage est professeur à l’Université de Miskatonic (Cf. L’article sur The Re-animator).

Nous découvrons à travers ces yeux les secrets horrifiques qui se sont déroulés lors d’une expédition en antarctique. Les Montagnes Hallucinées est considéré comme la pierre angulaire dans le démythification du Mythe de Cthulhu.

Les Montagnes Hallucinées, ça raconte quoi ?

L’Histoire commence en 1930, dans l’université Miskatonic dans la ville d’Arkham dans le Massachussetts. La fondation Nathaniel Derby Pickman obtient un financement dans le but d’explorer une partie du cercle polaire arctique.

Une expédition composé de chercheurs, biologistes, étudiants et du matériel perfectionné quitte la ville d’Arkham pour le cercle polaire.

Si l’article te plait, n'hésite pas et découvre notre bague Miskatonic !

Leur périple les amène en Australie, en Tasmanie, ou encore le canal du Panama. Ils rejoignent l’antarctique par la chaine de l’amirauté puis le Volcan Erebus, dans la mer de Ross.

4 Mois après avoir établi leur camp en antarctique, ils découvrent des traces des légendes inconnues. Le professeur Lake et les membres de l’expédition se lancent dans le prélèvement d’échantillons par forage.

Grâce à leurs recherches ils découvrent un massif montagneux aussi étendu que l’Himalaya. Certains de ces sommets présentent des anomalies structurelles, des formes géométriques et des cavernes aux formes étranges.

Établi dans un avant-poste, la campagne de forage débute dans l’une de ces cavernes mystérieuses et hantée, et ils découvrent une forme de vie non identifiée et difforme autant animale que végétale.

Le professeur Lake trouve des analogies entre les créatures trouvées dans la grotte et des créatures présentent dans Le Necronomicon écrit par Abdul Al-Hazred (Cf. notre article sur le Necronomicon). Lake découvre alors l’existence des « Anciens ».

Le professeur Dyer, resté sur le camp principal est sans nouvelle de Lake. S’en suit une expédition de secours vers l’avant-poste dans la grotte pour ramener le professeur Lake.

Arrivé sur site, ils découvrent des cadavres mais un des scientifique manque à l’appel : Gedney. Dyer trouve les créatures qu’étudiait Lake et soupçonne Gedney d’avoir sombré dans la folie puis assassiné ces confrères.

Dyer poursuit ses recherches et découvre l’existence d’une cité de pierre millénaire et abandonnée. Cette cité présente les mêmes formes géométrique et non naturelle. Après des recherches poussées, il y découvre des inscriptions et gravures très anciennes lui permettant de comprendre les Anciens.

Ces créatures vivent sur Terre depuis sa création, y ont apporté la vie et ont créé ces fameuses citées antiques à l’aide des Shoggoths. Les Shoggoths sont des esclaves créent par les Anciens capable de construire, se transformer et exécuter n’importe quelle tâche des Anciens.

Dyer retrouve le corps de Gedney et comprend qu’il a été tué par un Shoggoths, il décide de fuir par avion pour survivre aux démons. L’avion décolle avec à son bord Dyer et Danforth, un étudiant.

Alors qu’ils fuient la cité abandonnée, Danforth aperçoit un Shoggoths et perd toute raison, et est en proie à la folie à la vue du monstre.

Le professeur Dyer revient à Miskatonic et conclut que les esclaves Shoggoths ont pris le pouvoir et décimé leurs créateurs : Les Anciens. Son but est d' empêcher que d’autres chercheurs ne s’aventurent en antarctique et ne relâchent  ces créatures millénaires et terrifiantes.

Notre Avis sur Les Montagnes Hallucinées

Pour ceux qui souhaitent prolongés l’expérience de L’Appel de Cthulhu, et vous aurez ici le même type d’expérience de littérature. Au-delà d’être une extension du mythe de Cthulhu, nombreuses sont les similitudes avec les deux œuvres.

  • Les personnages:

Les deux romans mettent en scène des personnages cultivés avec un fort esprit d’analyse : des professeurs, journaliste ou biologiste.
Dans les deux œuvres, ces personnages mènent leurs enquêtes ou explorations pour comprendre des faits auxquels ils ont été exposés : le meurtre, la vérification d’évènement non expliqué ou la découverte de lieux anciens. Dans chacun des cas, les personnages ou leurs proches sont tués et / ou sombrent dans la folie.

  • Les lieux inexplorés:

Dans les années 1930, l’antarctique ou les profondeurs marine font l’objet de campagne d’exploration et on spécule sur la découverte de nouvelles espèces inconnues ou des cités millénaires (comme R’Lyeh dans L’Appel de Cthulhu ou la cité abandonnée dans Les Montagnes Hallucinées).

 

  • Le surnaturel, la mort et la folie:

Lovecraft oblige, l’épouvante est au rendez-vous mais pas n’importe comment. On commence par des faits étranges (meurtre ou rituels Payen, dans L’Appel de Cthulhu / Exploration et découverte de créatures inconnues dans Les Montagnes Hallucinées).  

S’en suit alors une intensification des phénomènes paranormaux jusqu’au face à face avec les grands anciens (Cthulhu ou le Shoggoths). A la suite de cette rencontre, on retrouve la mort ou la folie des témoins (les marins de R’Lyeh ou l’étudiant Danforth).
Pour finir  sur le surnaturel, on notera les références communes aux œuvres de H.P. Lovecraft : Le Necronomicon, d’Abdul Al-Azred, ou l’Université Miskatonic.

Pour conclure sur notre avis, il est évident que si avez appréciés L’Appel de Cthulhu, alors nous ne pouvons que vous recommander Les Montagnes Hallucinées.
Les idées développées dans les deux romans sont assez proches en prenant place dans des géographies différentes. Nous pouvons parlé de démythification car l'on apprend qui sont les Shoggoths et leur histoire au sein du Mythe de Cthulhu.

Dans le cas où vous n’avez pas appréciés L’Appel de Cthulhu, vous l’avez compris, vous risquez de ne pas apprécié… et dans une plus grande mesure, vous risquez de ne pas apprécié les autres écrits de H.P. Lovecraft.

Nous ne voulons pas vous induire en erreur, alors le mieux serait de vous faire votre propre expérience de Les Montagnes Hallucinées, d’autant plus qu’il existe aujourd’hui plusieurs supports pour découvrir ce classique de la littérature Lovecraftienne.

Découvrir Les Montagnes Hallucinées en 2020.

En plus des traditionnelles versions et éditions audio, littéraire déjà existantes... Cette dernière partie s’attardera essentiellement sur la version manga ou illustrée.

Le Manga Montagnes Hallucinées par Gô Tanabe 

Si vous êtes fan des mangas, alors la version de Gô Tanabe pourrait vous ravir. L’Histoire est la même et les dessins sont plus crédibles et ancrés dans la réalité que dans l’univers Manga habituel.
On y trouve des dessins très fins et soignées laissant transparaître toute la beauté des environnements enneigés de l’antarctique. L’atmosphère générale est d’une hallucinante fidélité de l’univers Lovecraftien.

La violence, l’horreur, l’indicible ou le dialogue sont d’un respect sans faille de l’œuvre originale. L’adaptation manga des Montagnes Hallucinées est porte d’entrée cohérente, voir complémentaire, pour ceux qui souhaite une mise en scène différente de l’œuvre originale.

 

Les Montagnes Hallucinées Par François Baranger

Pour les amateurs des belles illustrations en pleines pages ou en doubles pages, il est impensable de ne pas vous recommander la version illustrée de François Baranger.
En plus des Montagnes Hallucinées, vous trouverez L’Appel de Cthulhu en version illustré. Ces versions sont d’excellentes factures et permettent au lecteur de d’imager le récit de Lovecraft avec des illustrations majestueuses.

Le récit est bien intégré, et on passe autant de temps à lire qu’à contempler les détails des visuels.
L’Atmosphère qui en découle est également très cohérente avec la mythologie des écrits originaux, les illustrations laissent transparaître la beauté des décors, la terreur, les ténèbres, l’angoisse ou la violence, tous les marqueurs de l’univers de Lovecraft.

A noter que la version illustrée est composée pour l'instant d'un seul tome sur les deux.

 

Si l’article t’a plus, n'hésite pas et découvre notre bague Miskatonic !

 


Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.